La dynamique du double cercle

Conférence donnée par Marc D’hondt le 3 décembre 2008.

« Regardons autour de nous, levons la tête un moment, respirons et écoutons… Tout nous relie à notre environnement, à la nature qui nous entoure et qui nous sécurise aussi la plupart du temps. Nous traversons ces territoires en oubliant que nous en faisons partie et que nous en sommes totalement dépendants. Ce qui nous donne cette illusion de nous en distinguer, c’est aussi paradoxalement notre capacité de communication. Nous désignons les objets et les êtres qui nous entourent et, tout en les évoquant, nous nous en distinguons. C’est notre paradoxe d’être humain ; être à la fois en dedans et en dehors, présent et absent au monde qui nous accueille. »

Au coeur de notre approche se trouvent les « reliances », les « enchevêtrements » et les « tissages » que nous constituons en parcourant ces lieux divers et variés où s’exercent notre pratique professionnelle. En formation, en thérapie, en supervision et dans nos différentes pratiques professionnelles, nous sommes invités à tenir compte de la richesse et de la complexité de ces interactions, mais nous savons aussi qu’il nous est impossible de reconnaître toute cette richesse et cette complexité… Nous proposons ici de s’interroger sur les conditions de mise en oeuvre d’espaces professionnels qui soient l’occasion de tisser des liens et des réseaux durables… » Nous découvrirons quelques outils systémiques utiles pour favoriser l’émergence de possibilités et de ressources nouvelles…

Marc D’Hondt est Formateur au CESEP. Intervenant en thérapie systémique (individuel, couple et famille), il partique des supervisions individuelles, accompagnement d’équipes, d’organisations, de réseaux.  Coordinateur et formateur ASPR (Approche Systémique et Pratiques de Réseaux), il est également  Chargé de cours à la Haute Ecole Henri Spaak – IESSID « Master en Ingénierie et Actions Sociales » – Analyse systémique du champ social. Membre fondateur du Groupe Chutney (Projet pilote sur les pratiques professionnelles, l’intelligence collective, la complexité et le développement humain), il anime l’association « le Village Systémique asbl » et est un membre actif du réseau scientifique de l’IFEAS.

Laisser un commentaire