Savoir gouverner et accepter d’être gouverné en démocratie

Comment la pensée systémique peut-elle nous aider à agir ?

Actes du Colloque demos16 pour les 10 ans de l’asbl Systèmes & Organisations (S&O) de l’Union Européenne de Systémique (UES)
Proceedings of the Symposium demos16 for the 10th anniversary of the association Systems & Organizations (S&O) of the European Union for Systemics (EUS)
UES-EUS, S&O joined Seminar,
Ittre, Belgium, Europe, 7 et 8 octobre 2016

http://aes.ues-eus.eu/aes2016/enteteAES2016.html


Pour fêter son 10e anniversaire, l’asbl Systèmes & Organisations (S&O) organise cette année un colloque intitulé : « Démocratie : Savoir gouverner et être gouverné ». Cet événement se veut un moment d’échange ouvert à tous : particuliers, chercheurs académiques ou non, associations, institutions, organisations syndicales, politiques… quelles que soient leurs fonctions et leurs statuts (actifs, retraités, demandeurs d’emplois …).
Art de gouverner dans le respect des différences, la démocratie se définit tout autant par la confiance des citoyens dans leurs gouvernants que par la séparation des pouvoirs (ou l’absence d’un pouvoir absolu centralisé).
A l’heure des bouleversements tragiques qui secouent les sociétés, il apparaît important de s’interroger sur le défi auquel est confrontée la démocratie : celui de porter le conflit dans le champ des idées plutôt que celui des armes, d’élever le débat pour faire pièce aux raccourcis simplificateurs et aux replis communautaires.
L’asbl Systèmes et Organisations abordera ce thème épineux et toujours mouvant qu’est la gouvernance démocratique. Ce colloque, destiné à un large public, institutions comme simples citoyens et citoyennes, ambitionne d’offrir un angle de vue transdisciplinaire qui dépasse les clivages confessionnels, ainsi que les contradictions engendrées par une pensée binaire. Le « regard » systémique ne s’adresse pas prioritairement à des spécialistes de l’une ou l’autre discipline ; il est plutôt un regard croisé accessible au plus grand nombre.
La systémique décrit les interactions multiples, complexes que tissent des individus – et des ensembles d’individus – d’origines différentes. Elle décrypte les principes sous-jacents aux relations et aux tensions qui en résultent pour chercher à dépasser les incompréhensions.
Le système démocratique n’est pas simple ; une vision systémique fait droit à sa complexité et, par là, aide à mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Laisser un commentaire